Les lieux de loisirs

Grand Rolin : le futur musée d'Autun

Un nouveau musée pour Autun

Extension, aménagement et embellissement du musée Rolin d'Autun
Le musée Rolin, considéré comme l’un des plus riches de Bourgogne par l’ampleur et la qualité de ses collections, est à l’étroit dans les murs historiques de l’hôtel Rolin. Il est temps pour lui de développer ses espaces et de se mettre en situation de mieux répondre aux attentes des visiteurs du XXIe siècle.

Le projet

Le projet prévoit d’étendre le musée actuel à deux bâtiments voisins qui bordent la place Saint-Louis : une prison circulaire du XIXe siècle (classée Monument historique) et l’ancien Palais de Justice.
Le futur musée présentera

  • la riche histoire d’Autun, de l’Antiquité jusqu’au XIXe siècle avec une mise en avant des périodes clés de cette ville de 2000 ans;
  • de nombreux dispositifs d’interprétation, d’espaces documentaires, d’ateliers ludiques
  • les collections de peintures XIVe et XXe siècle avec notamment les grandes peintures romantiques et historiques, la collection nabis centrée autour des œuvres de Maurice Denis, les grands artistes de la donation Frénaud comme Dubuffet, Estève, Miro ou Raoul Ubac. 

Un étage panoramique, situé au sommet de la prison, permettra de découvrir le paysage et de mieux le comprendre.
La prison elle-même, unique exemple de prison de plan circulaire en France, sera elle aussi mise en valeur et expliquée aux visiteurs.

Découvrez la prison et profitez d’une première visite virtuelle du bâtiment avant travaux, tel qu’il se présentait en 2019.
Projet mené par la Ville d’Autun avec le photographe Xavier Spertini 

Les architectes

En 2019, 60 équipes ont postulé à un concours international d’architecte.
La ville d’Autun a retenu l’Atelier Novembre  pour la qualité de son projet, tant sur le plan de l’aménagement urbain que pour la clarté du parcours muséal.

Les nouveaux espaces

Dans ce projet, le musée doublera sa surface d’exposition et se verra doté de nombreux services annexes (salle de consultation publique, espaces pédagogiques, café-boutique…). La question de l’accessibilité de l’ensemble des espaces est une préoccupation majeure et un véritable défi pour ce musée qui viendra se loger dans trois bâtiments anciens et distincts les uns des autres.

Trois bâtiments reliés entre eux

La force du projet de l’Atelier Novembre est de réunir les trois bâtiments par un niveau semi-enterré commun, dans lequel débutera le parcours d’exposition avec les collections antiques, puis de déployer la suite du parcours avec les collections du Moyen Âge au XXe siècle, dans un parcours fluide et accessible traversant les hôtels Rolin et Lacomme. 
La prison circulaire, passionnante en elle-même, accueillera aussi un centre d’interprétation de la ville et offrira un spectaculaire panorama accompagné de dispositifs multimédia sur son étage sommital. 
Enfin, un espace spécifique sera dédié aux expositions temporaires, un café-boutique et un centre de documentation accueilleront les visiteurs et les Autunois.

Le calendrier du projet

Le projet comprend quatre grandes phases de réalisation de travaux, dont une tranche ferme comprenant la rénovation et l’aménagement de la prison circulaire, sa surélévation et la réalisation du niveau semi-enterré.

  • Juin 2018 : rendu du programme architectural, fonctionnel, technique et muséographique, réalisé par l’architecte-programmiste Mikaël Seban et l’équipe de conservation du musée.
  • Décembre 2018 : lancement du concours d’architecte
  • Octobre 2019 : validation en conseil municipal du Projet scientifique et culturel du musée Rolin pour la période 2020-2025
  • Juin 2019, premier jury : 65 candidats, 4 équipes retenues pour réaliser un projet
  • Janvier 2020, deuxième jury : Atelier Novembre lauréat du concours
  • Juin 2020 : démarrage des études architecturales d’avant-projet
  • Automne 2020 : démarrage des études archéologiques
  • Fin des études architecturales, marchés de travaux
  • 2022-2023 : Chantier
  • 2024 : Ouverture de la première tranche du musée

Où en est-on ?

Mai 2020

Le marché est signé et les études d’avant-projet commencent avec une première phase de quatre mois consacrée à la rédaction du projet muséographique détaillé, menée par la conservation du musée avec l’ensemble de l’équipe de maîtrise d’œuvre et tout particulièrement le studio de scénographie Adrien Gardère.

Juin 2020

Démarrage de l’étude de diagnostic archéologique préventif, réalisé par le service archéologique de la ville d’Autun. Cette étude comprend des sondages sédimentaires des sols autour de la prison ainsi qu'une campagne de relevés et d'étude du bâti existant. Pour ce faire, une partie des murs bordant la place Saint-Louis, de part et d’autre du pavillon des gardiens de la prison, sera détruite.