On bouge à Saint-Pantaléon !

Le site de ceux qui font bouger Saint-Pan !

Archive for the ‘Square Anne Frank’ tag

« J’ai une telle envie de tout… De parler, de liberté, d’amis… »

without comments

037

A l’arrière du Prieuré saint Martin, le nouveau square porte aujourd’hui le nom d’Anne Frank. Sa création au cours de l’été s’inscrit dans le cadre de l’important Programme de Rénovation urbaine (PRU) mené à Saint-Pantaléon depuis quelques années et qui se poursuit actuellement par la réhabilitation des abords extérieurs des bâtiments 10 à 21.

Dans le proche voisinage du Parc Robert Schuman, l’aire de détente est désormais ouverte aux enfants et aux familles. Une charmante maison de bois, une pergola, des bancs et des jeux ont été installés dans cet agréable espace ombragé qui garantit une pleine sécurité. Les aménagements ont bénéficié, à hauteur de 50%, de l’appui financier du Conseil régional de Bourgogne, dans le cadre du Fond d’intervention de proximité (FIP).

013

061040

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

006

Par le nom qu’il porte aujourd’hui, le square du prieuré rend hommage à Anne Frank (1929 – 1945), une adolescente juive morte à 15 ans dans le camp de Bergen Belsen, près de Hanovre, au nord de l’Allemagne. Dans le journal intime qu’elle rédige pendant deux ans, la jeune fille raconte son quotidien clandestin, alors qu’elle vit cachée dans un appartement du centre d’Amsterdam pour fuir les rafles de l’occupant nazi. Arrêtée sur dénonciation en août 1944, Anne Frank est déportée avec sa famille à Auschwitz (Pologne, septembre 1944) puis Bergen Belsen (octobre 1944). Elle y meurt en mars 1945.

« Le Journal d’Anne Frank », retrouvé dans la cachette au cours de l’été 1944, est publié en 1947 aux Pays-Bas puis il est traduit dans plus de 70 langues. Depuis, le Journal qui a été diffusé à plus de 25 millions d’exemplaires, est l’un des ouvrages les plus lus dans le monde et selon le magazine américain « Time » (paru en juin 1999), Anne Frank figure parmi les 100 personnalités les plus marquantes du XXème siècle.

anne_frank1101990614_400

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

014

010029 (2)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

060

 L’arbre d’Anne Frank

D’une lucarne de l’appartement-refuge où elle vit secrètement recluse, Anne Frank regarde toujours longuement un marronnier planté tout près, dans le square d’une place d’Amsterdam. Elle évoque même l’arbre dans son journal ; tant il est pour elle une source de réconfort.

Ainsi, le samedi 12 février 1944, l’adolescente écrit : « Nous avons regardé tous les deux le bleu magnifique du ciel, le marronnier dénudé aux branches duquel scintillaient de petites gouttes, les mouettes et d’autres oiseaux qui semblaient d’argent dans le soleil et tout cela nous saisissait et nous émouvait tous deux à tel point que nous ne pouvions plus parler… »
Plus loin, à la date du samedi 13 mai 1944, elle poursuit : « Notre marronnier est totalement en fleur ; de haut en bas, il est bourré de feuilles et beaucoup plus beau que l’an dernier… »

Or, en août 2010, l’arbre d’Anne Frank (âgé de 170 ans et haut de plus de 20 m, pour un poids de 27 tonnes) est renversé par une violente rafale de vent.

Toutefois, cinq ans auparavant, « quand on a su que l’arbre était très malade, des marrons ont été prélevés et cultivés pour en faire des jeunes arbres« , témoigne Hans Westra, qui dirige à l’époque le Musée Anne Frank à Amsterdam.

Depuis, une centaine de ces jeunes arbres ont été offerts partout dans le monde (États-Unis, Canada, France, Israël… ) pour y être plantés. L’un d’eux est aujourd’hui au Jardin Anne Frank à Paris.

011

Written by On bouge à Saint Pan

octobre 30th, 2013 at 9:16

Posted in Projets,PRU

Tagged with

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
RSS
Facebook
Facebook
Twitter