On bouge à Saint-Pantaléon !

Le site de ceux qui font bouger Saint-Pan !

Archive for the ‘Jardins partagés’ tag

Les Jardins partagés ont bien résisté au gel d’activités

without comments

 

 

Vitrines naturelles à Saint-Pantaléon, les Jardins partagés appartiennent, avec le Parc Schuman, à ces espaces extérieurs particulièrement propices au bon-vivre et au bien-être des habitants du quartier. Ici, on cultive mais on sensibilise aussi au développement durable ou à la gestion raisonnée des déchets organiques recyclables. On y propose par ailleurs des manifestations culturelles où sont conviés de plus larges publics qui viennent de la ville-centre et de l’Autunois.

 

Les jardiniers sont les premiers ambassadeurs de leur territoire de nature dont ils ouvrent volontiers les portes aux visiteurs.

 

 

Le lieu est aussi un espace de découverte prisé des jeunes élèves de l’école Victor Hugo qui y viennent en voisins (Photo 2019).

 

En des temps moins austères, des concerts sont programmés aux abords des jardins (2019).

Retour sur l’année écoulée

 

Comme par le passé, les Ateliers nomades ont, en 2020, animé les Jardins partagés où 23 résidents du quartier ont cultivé des parcelles individuelles.

 

 

Par une aide mutuelle entre générations, les jardiniers ont une fois de plus perpétué leur esprit de solidarité, davantage accru dans le contexte d’une année 2020 difficile (Photo d’archives 2018).

 

Christian est intervenu en qualité d’animateur technique lors de moments communs. Parmi les différentes tâches effectuées, la confection de tables à jardiner en matériaux de récupération lors de chantiers participatifs.

 

Photo : Les Ateliers nomades.

 

Pendant le premier confinement, on ne pouvait se rendre qu’une heure par jour aux jardins, à tour de rôle et dans le strict respect des règles sanitaires.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les mesures adoptées cette année contre l’épidémie n’ont cependant pas permis de poursuivre l’exploitation de la parcelle dédiée à la permaculture (Photo 2019).

 

Bien qu’interrompue, l’expérimentation reste maintenue. Elle reprendra dès le retour d’un contexte sanitaire plus favorable afin de promouvoir des techniques de culture inspirées par la nature.

 

Créée pour organiser le quotidien des jardins, l’association « Noisettes et Tournesols » a également dû renoncer à ses réunions de travail prévues l’année dernière mais elle a entretenu ses liens avec la Ville d’Autun et les Ateliers nomades.

 

Déprogrammée en 2020, l’assemblée générale de l’association aura lieu cette année (Photo 2018).

Temps forts de l’été

 

À la mi-mai, la levée du confinement a autorisé une reprise momentanée d’activités, conditionnée par un strict respect des mesures sanitaires. En septembre, « Noisettes et Tournesols » a notamment pu ouvrir les portes des jardins au public en proposant une journée consacrée à l’environnement et la santé, avec le partenariat du CPIE Pays de Bourgogne.

 

Dans le cadre de cette journée portes ouvertes, « Bienvenue dans mon jardin au naturel », l’initiative conjointe du CPIE, invitait à des balades aux abords des lieux pour y découvrir les plantes sauvages.

 

Naturopathe, Claire Bargeton initiait quant à elle à la lactofermentation des légumes.

 

Les semences, les pesticides et l’alimentation transformée étaient aussi au cœur d’une conférence de l’éco-infirmier Philippe Perrin.

 

 

Dans le même temps, l’association « Noisettes et tournesols » proposait différentes animations :

 

Dégustations de fruits et légumes déshydratés, de crêpes ou de boissons naturelles préparées sur place.

 

Fabrication et décoration de bacs à jardiner.

 

Ou confection de gel hydroalcoolique.

 

Les animations organisées en cours d’année ont eu pour but d’inciter les habitants de Saint-Pan à s’approprier les espaces naturels du Parc Schuman et des Jardins partagés.

 

Elles ont aussi aspiré à resserrer les liens entre les différentes générations.

Initiatives complémentaires

 

La propreté des espaces extérieurs a été l’an passé la priorité de deux chantiers « Jeunes ». Une première équipe a nettoyé les abords et les allées des jardins, une autre s’est plus largement consacrée au parc et à l’ensemble du quartier.

 

 

Dès 2012, des bacs à compost ont été installés aux jardins pour réduire la production d’ordures ménagères en recyclant les déchets organiques.

 

L’expérience s’est étendue l’année suivante aux abords des bâtiments 1 à 6 puis au boulevard Maréchal Leclerc, à la proximité des Presles, aux bâtiments 53 – 54, 22 à 26 et à la vingtaine d’appartements « OPAC » à l’entrée de quartier.

 

Dix ans plus tard,  l’implication régulière et soutenue d’une soixantaine d’habitants montre que l’initiative fonctionne plutôt bien.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Written by On bouge à Saint Pan

janvier 22nd, 2021 at 10:12

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
RSS