On bouge à Saint-Pantaléon !

Le site de ceux qui font bouger Saint-Pan !

En laines ou tissus, des cabanes éphémères au fil d’un quartier

without comments

Pour quelques semaines encore, Saint-Pan est le cadre du projet « Cabanes de voyage » initié au cœur du quartier en février dernier pour inviter ses habitants au partage d’une expérience artistique originale qui mêle à la fois la créativité et la poésie.

Concrètement, il s’agit aussi de favoriser la rencontre de différents publics (quelles que soient les générations) en les amenant à participer à la création d’habitats mobiles éphémères qui seront montés ici et là, au gré de l’espace urbain.

Artistes plasticiennes, Gwenaël Le Boulluec (Compagnie  » Agitez le bestiaire « ) et Isa Bordat mènent le projet depuis maintenant quelques semaines. La première s’est installée au Cocon. La seconde a travaillé avec les élèves de CM1-CM2 du groupe scolaire Victor Hugo et avec les élèves de quatrième de la SEGPA du collège du Vallon.

 

Récemment, les cabanes de voyage ont déployé leurs formes et leurs couleurs aux abords de l’école Victor Hugo, suscitant la curiosité des plus jeunes à l’heure de la sortie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mobiles et éphémères, les petites maisons chatoyantes racontent aussi l’histoire d’une renaissance. Celle des matériaux avec lesquels elles sont conçues.

 

Les Ateliers nomades sont également partenaires du projet.

 

 

« Isabelle Bordat passe sa vie dans la nature, les monts, la terre de la Saône-et-Loire. La solitude fait partie de cette vie, l’animalité aussi. Dans son atelier Isabelle Bordat répète créativement un gestuel, gestuel dans ses dessins, dans le dessin de ses lettres, dans les déchirures du papier, les collages de ses images. Ce geste, cette prise en main se retrouve avec la même intensité dans son appréhension de la glaise, l’extrême appétit goulu du pétrissage de la terre. » Extrait de « Chaudrons », par Philippe Hardy (février 2007).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« J’aime les paysages et univers imprévus qui s’offrent à moi. Ils sont multiples et récurrents. Faits de rencontres, de créations, de voyages. Mon métier m’apprend à apprivoiser la peur du vide. Nos œuvres ne sont pas éternelles, elles appellent le renouveau. » Gwenaël Le Boulluec (Agitez le bestiaire, site officiel).

 

 

 

Written by On bouge à Saint Pan

mai 7th, 2019 at 11:08

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
RSS
Facebook
Facebook
Google+
https://www.autun.com/onbougeasaintpan
Twitter