On bouge à Saint-Pantaléon !

Le site de ceux qui font bouger Saint-Pan !

Archive for the ‘Contrat de Ville’ Category

A l’appui des témoignages d’habitants, un diagnostic d’un an livre aujourd’hui un large état de santé du quartier de Saint-Pan

without comments

Un diagnostic réalisé d’octobre 2017 à octobre 2018 à Saint Pantaléon a permis de mettre au jour les besoins  du quartier en matière de santé. Les résultats ont été présentés aux habitants en fin d’année dernière. Explications.

 

L’étude, menée pendant un an, intervient après un premier diagnostic plus global sur le même thème qui avait été effectué en 2008 sur l’ensemble de l’agglomération autunoise. « Dix ans plus tard, précise Magali Dupin, il nous a paru important de faire un focus très précis sur le quartier de Saint-Pan pour en révéler les besoins spécifiques en recueillant les points de vue des habitants, des représentants associatifs et des professionnels locaux issus des domaines sanitaires et sociaux, médico-sociaux et de santé. »

Afin de favoriser une approche plus large de la question, l’enquête a notamment pris en compte « tous les éléments contribuant favorablement ou défavorablement » à la santé qui, estime Magali, « ne se limite pas qu’à une seule absence de maladies » .

 

En présence des habitants du quartier, le psychosociologue Marc Vignal et Magali Dupin, en charge de l’Atelier Santé Ville (Asv) à la Mairie d’Autun, ont longuement détaillé les résultats du diagnostic réalisé à Saint-Pan.

 

Responsable du « Pôle Santé » à la Communauté de communes du grand Autunois – Morvan (Ccgam), Clément Soulier a de son côté plus longuement évoqué le projet en cours de la future Maison de Santé qui ouvrira au début de l’automne à Saint-Pan.

 

L’étude a été menée sur le quartier dit « prioritaire de la ville » (Qpv) dont le périmètre regroupe à Saint-Pan le parc d’habitat collectif et s’étend à une partie des Drémeaux. Le Qpv, qui bénéficie d’un Contrat de Ville jusqu’en 2022, a été déterminé selon la moyenne des revenus de ses habitants.

 

 

En amont, le recrutement de cinq personnes domiciliées à Saint-Pan (MM et Mmes Balazreg Benatia, Nuria Blanco, Ludovic Choppin, Yesmina Hamdaoui et Laure Ravet) a permis de mener à bien des travaux d’enquête de terrain par la sensibilisation de participants qui ont été amenés à se prononcer sur leur environnement et la vie de leur quartier, tout en pointant ses atouts et ses faiblesses après sa rénovation.

Lors d’entretiens en individuel ou dans des groupes de paroles, une trentaine de familles ont ainsi livré pendant plusieurs mois leurs constats et leurs remarques quant aux contextes socio-économiques, culturels et environnementaux dans lesquels ils vivent au quotidien.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

À l’issue des rencontres, un premier bilan des témoignages met à présent en avant l’absence de crèche, l’insuffisance de lieux de convivialité ouverts le weekend et il fait également appel à une offre plus large d’activités destinées aux enfants et aux jeunes ados. La question récurrente de la mobilité est en outre de nouveau posée.

Au chapitre de la santé, on déplore par ailleurs qu’un seul généraliste soit en exercice à Saint-Pan et on met en évidence un manque de médecins spécialistes en ville. L’offre de soins, jugée « floue et fluctuante », apparaît également « éclatée sur le territoire » pour bon nombre des personnes interrogées.

Une longue réflexion va donc s’engager pour répondre au mieux aux besoins exprimés. Pour Magali Dupin, l’idée est dans un premier temps de prendre appui sur la future Maison médicale Michel Gipeaux afin de clarifier l’offre de soins et la rendre plus homogène et plus cohérente auprès du public de l’Autunois. À court terme, d’autres pistes « innovantes » seront envisagées en guise de réponses les mieux adaptées, avant d’être sérieusement explorées.

 

La future Maison médicale, dont les travaux ont débuté en avril 2018, devrait être fonctionnelle d’ici septembre prochain. Voisine de la Mairie de proximité, elle abritera cabinets médicaux et salles de soins sur une superficie de 800 m2 de plain-pied.

 

 

Après la présentation du diagnostic « Santé », les participants se sont réunis autour d’un repas partagé proposé à la salle Joseph Chanliau. Le Maire d’Autun, Vincent Chauvet est venu rejoindre les convives à la mi-journée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Written by On bouge à Saint Pan

janvier 24th, 2019 at 10:12

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
RSS
Facebook
Facebook
Google+
https://www.autun.com/onbougeasaintpan
Twitter