Action Coeur de ville

Autun fait partie des 222 communes retenues par le ministère de la Cohésion des Territoires pour intégrer le plan gouvernemental « Action Cœur de Ville ».

« Action cœur de ville » en quelques mots


Le programme « Action Cœur de Ville » est l’expression de la nouvelle politique de cohésion des territoires menée par le Gouvernement qui entend aider les villes moyennes à être moteur de l’aménagement du territoire aux côtés des métropoles.

222 villes réparties dans toutes les régions bénéficieront d’une convention de revitalisation sur 5 ans pour redynamiser leur centre-ville.

 

Les villes de Bourgogne-Franche-Comté

15 villes sont retenues : 2 dans l’Yonne, 2 dans la Nièvre, 2 dans le Jura, 2 dans le Doubs, 1 en Haute-Saône, 1 sur le Territoire de Belfort, aucune en Côte-d'Or et 5 en Saône-et-Loire, dont Autun.

Les objectifs de Action Coeur de Ville

Le programme Action Cœur de Ville vise à 

  • faciliter et à soutenir la stratégie de redynamisation commerciale des maires,
  • inciter les acteurs du logement, du commerce et de l’urbanisme à réinvestir les centres villes,
  • favoriser le maintien ou l’implantation d’activités en cœur de ville, afin d’améliorer les conditions de vie dans les villes moyennes.

Le financement

Le Gouvernement a mobilisé plus de 5 milliards d’euros sur 5 ans, dont 1 Md€ de la Caisse des Dépôts en fonds propres et 700 M€ en prêts, 1,5 Md€ d’Action Logement et 1,2 Md€ de l’Agence nationale de l'habitat (Anah)

Intégrer ce dispositif ouvre à Autun des perspectives pour mobiliser des ressources et des partenariats conséquents qui lui permettront de conforter son positionnement de pôle d’attractivité principal d’un bassin de vie rayonnant à la fois sur son intercommunalité mais aussi sur les territoires voisins du sud-est de la Nièvre et du sud-ouest de la Côte d’Or.

Autun et Action Cœur de Ville


Un plan d’action dotés de 15 millions d'euros d'argent public, se décline en 40 actions présentées sur cette carte et qui font l'objet d'une présentation détaillée (à venir).

Contexte

Autun est la 17e ville de Bourgogne Franche-Comté sur le plan démographique. En 2018, elle compte 13 635 habitants, un chiffre inférieur à celui des années 1970 où la population a dépassé les 20 000 habitants. La baisse de population a  ralenti depuis 2006, et commence à se stabiliser. Cette tendance s’explique d'une part par l’installation des familles dans les communes proches d’Autun où la fiscalité est artificiellement faible et où les prix de l'immobilier sont moins élevés, et d'autre part par un solde naturel négatif (surcroît de décès sur les naissances de l'ordre de 150 par an). Un quart de la population d’Autun a plus de 60 ans, une proportion en constante augmentation. Les familles avec enfants ne représentent que 20% des ménages (contre 26,5% sur la France). La problématique du logement indépendant semble prégnante pour ces familles qui recherchent à la fois l’espace et la qualité de vie.

Les enjeux pour Autun portent sur divers points :

  • L’adaptation des logements et de leur typologie pour attirer de nouveaux habitants et reconquérir les familles.
  • La lutte de la vacance résidentielle, notamment dans le quartier historique. Le centre-ville, reconnu pour sa haute valeur patrimoniale, est couvert par un « Secteur Patrimonial Remarquable » de 74 hectares doté d’un Plan de sauvegarde et de mise en valeur. Il s’agit pour la ville de pouvoir agir sur les logements, tout en conservant le caractère de la ville historique et en prenant en compte une réflexion sur la qualité énergétique durable des travaux mis en œuvre. Il est également nécessaire d'avoir des actions sur l’adaptation, voire l’adaptabilité des logements, au regard de l’évolution sociologique des habitants du cœur de ville, et notamment du vieillissement de la population (maintien à domicile des personnes âgées).

Tout en confortant les structures de la ville, il est important de faire progresser son image et son dynamisme, notamment en utilisant les vecteurs du commerce, des services de proximité et de l’attractivité culturelle et touristique.

  • L’offre commerciale est distendue. L’appareil commercial du centre-ville doit être restructuré et reconcentré. Une structure adaptée (société d’économie mixte ou foncière par exemple) portant sur les modalités de la redynamisation du tissu commercial sera créée.
  • Le centre-ville est bien pourvu en services de proximité qu’il convient de conforter : mairie et administrations publiques, lieux de loisirs et de culture (théâtre, musées, conservatoire de musique, cinéma, bibliothèque multimédia, salles de spectacle et d’organisation d’événementiels), présence de La Poste, du centre hospitalier et de la clinique, maison de la petite enfance, ainsi que des établissements scolaires (écoles, collèges et lycées).
  • L’enjeu touristique d’Autun se fonde sur la montée en gamme et la diversité des hébergements touristiques et des lieux de restauration, l’amélioration des équipements culturels qu’il faut accompagner dans leur création et leur mutation.

Zoom sur le projet de réhabilitation de l’ancien hôpital Saint-Gabriel

Situé dans la proximité immédiate du centre-ville, l’ancien hôpital Saint-Gabriel est un édifice du XVIIIe siècle, en partie inscrit sur la liste supplémentaire des Monuments Historiques. Sa réhabilitation a un intérêt stratégique et urbain pour la ville d’Autun : il fait la liaison entre le centre-ville et le quartier de la Croix-Verte qui concentre un habitat collectif, une salle d’organisation d’événementiels familière aux Autunois l’Hexagone, et la Maison de la petite enfance.

Un ambitieux projet transversal et pluridisciplinaire est pensé dans les locaux vacants. Il aura un axe autour de l’économie sociale et solidaire. Le fonctionnement devra s’articuler autour des associations solidaires déjà présentes (Assad, Coeur et santé, accueil de jour, épicerie sociale), de la relocalisation de structure associatives (Amnesty International à partir de mi-octobre 2018, puis éventuellement Le Pont, Les Restos du Coeur, etc), de l’éducation (école d'arts plastiques, écoles de langues, école de code…) et de la création artistique.
 

L’objectif en matière d’aménagements urbains consiste à favoriser les échanges entre quartiers. A titre d’exemple, l’axe reliant le centre-ville au quartier historique de la cathédrale, la liaison entre le centre-ville et le quartier Marchaux, le cheminement entre le centre-ville et le quartier de la Croix Verte, via l’ancien hôpital Saint-Gabriel seront des éléments particulièrement importants dans le cadre du projet global de la ville.

L’organisation de ces cheminements prendra en compte les différents projets structurants précités, et particulièrement le musée Rolin.

La rénovation des espaces publics répondra aux besoins fonctionnels de la ville, tout en respectant son cadre historique, sa personnalité, afin de garder son attractivité et la qualité de vie qui s’y développe.

La déambulation piétonne devra favoriser les lieux de rencontre et de partage des espaces, afin de faciliter la mixité au sein de la ville.

Dans cette volonté de décloisonnement, la mobilité sera un sujet spécifique du projet et notamment sur la mobilité autonome, l’intermodalité et les questions de stationnement résidentiel et touristique.

Pour recevoir toutes les informations sur "Action Coeur de Ville" au niveau national, inscrivez vous à la newsletter et rejoignez la communauté "Action Coeur de Ville".

Vous pouvez également recevoir les informations sur Action Coeur de Ville à Autun en remplissant ce formulaire.

 

Renseignements :  Anne Pasquet - Référent communication du programme « Action Cœur de Ville »  pour Autun 03 85 86 8015 -  anne.pasquet@autun.com