Agenda

Que reste-t-il aujourd'hui du message d'Albert Camus par R. Quilliot, Université de Bourgogne

19.11

Conférence / exposition

Lieu : Salle Gobetti - Hexagone - 71400 Autun
Horaires : 20h30 à 22h00

Description

D’une certaine façon, Albert Camus a incarné la littérature française de la Libération et au-delà, les espoirs d’une partie de la France dans les années 45-50. Résistant lui-même, il avait d’ailleurs commenté en direct dans Combat la libération de Paris, en août 1944 . Et il a publié ensuite en 1947 un roman au grand retentissement, en France mais aussi à l’étranger, dans lequel la lutte contre le nazisme, qui avait privé de leur vie tant d’hommes de bonne volonté, prenait la forme d’une lutte contre La Peste dans une ville du XVIII° siècle. Son rayonnement dans le monde a été tel qu’il a reçu le prix Nobel de littérature en 1957, alors qu’il n’avait encore que 43 ans. La philosophie qu’il défendait au cours de ces années faisait une part essentielle au sentiment de l’absurde - lié dans une large mesure à la mort - et affirmait la possibilité d’être heureux tout en le regardant en face et en luttant pour le faire reculer. À partir des années 50, Camus traverse une crise grave : dans un monde qui change, il sent son inspiration s’affaiblir, il est montré du doigt par tous ses anciens amis de gauche parce qu’il est réformiste et surtout il est traumatisé par la guerre d’Algérie, qu’il vit dans le déchirement . Il fait une autocritique féroce dans les textes de cette époque et se décrit comme un imposteur dans La chute avant de trouver tout de même une certaine sérénité dans des textes qui font coexister le sens de la beauté du monde et celui du tragique de la vie (L’exil et le royaume), d’une façon qui garde aujourd’hui toute son actualité. Il entreprend aussi dans Le premier homme de décrire l’Algérie de son enfance. Allait-il trouver le moyen de renouveler son inspiration ? Sa mort accidentelle en janvier 1960 laisse évidemment un point d’interrogation sur ce qu’aurait pu être la suite de son œuvre. Mais on peut déjà s’interroger sur ce qui reste de celle-ci.

Infos pratiques

Organisé par : UTB (Université pour Tous de Bourgogne), centre d'Autun et du Pays de l'Autunois-Morvan.

Informations : +33 (0)3 85 52 76 48 - email - lien

Tarif : 1 à 5 € ; gratuit pour les adhérents